Participate!
Menu
Partagez via:
Accueil Comprendre l'autisme Vivre avec l'autisme L'avenir Influencer l'avenir

Influencer l'avenir

L'évolution de l'autisme ne dépend pas uniquement de l'enfant, de ses possibilités et de l'acquisition des aptitudes et connaissances. Les adultes qui s'en sortent bien ont aussi, tous sans exception, un entourage qui accepte leur autisme, qui apprécie leurs points forts et qui perçoit leurs déficits et les soutiennent en fonction de leurs besoins. L'autisme est un trouble à vie, cependant, il ne doit pas être toujours et partout un handicap.

Un handicap signifie avoir des limites dans l'accomplissement de toutes sortes d'activités quotidiennes : se laver, s'habiller, aller au travail, réaliser des activités de loisirs, et être en relations avec les autres, etc. Cela dépend non seulement du trouble mais aussi de l'adaptation ou non de l'environnement. Grâce aux signaux sonores d'un feu de signalisation, une personne aveugle sait quand elle peut traverser. Une personne paralysée des membres inférieurs peut pourtant conduire une voiture adaptée. Ces adaptations compensatoires, le soutien des autres (quand sa voisine l'accompagne, une personne limitée intellectuellement peut aussi aller faire ses courses) ou les attentes réalistes (laisser suffisamment de temps à une personne pour qu'elle mène à bien une tâche) font en sorte qu'il n'y a 'presque plus' de handicap.

Cela signifie concrètement qu'il ne faut pas se focaliser sur le degré de sévérité de l'autisme. Les personnes avec des formes plus légères d'autisme ne ‘fonctionnent' pas nécessairement mieux à l'âge adulte. Au contraire, leur entourage semble même être moins enclin à s'adapter et les attentes sont souvent trop élevées. Il n'y a pas que la gravité du trouble qui détermine l'avenir d'un enfant avec autisme, la réceptivité de son entourage par rapport à l'autisme a une influence au moins aussi grande. Nous ne travaillons donc pas seulement sur l'autisme (par toutes sortes de formations ou de d'interventions), mais aussi sur l'entourage.

L'avenir ne se mesure pas seulement en fonction des normes sociales comme un diplôme, un travail ou une relation intime. Il existe suffisamment d'histoires d'adultes avec autisme qui ont un logement, un emploi ou un partenaire et qui ne sont pourtant pas heureux, continuellement stressés et complètement dépendants des autres pour de nombreuses activités quotidiennes comme s'habiller ou manger. Ce qu'un enfant sera plus tard est peut-être moins important que la manière dont il se sentira. Réussir est une chose, être heureux en est une autre.