Participate!
Menu
Accueil Trouver des ressources Le guide pratique Comment se passe une évaluation médicale de la Direction Générale Personnes Handicapées et comment s’y préparer?

Comment se passe une évaluation médicale de la Direction Générale Personnes Handicapées et comment s’y préparer?

Certains témoignages de parents nous apprennent que la visite chez le médecin peut être vécue comme une expérience négative. Ils trouvent parfois la consultation rapide et ils ne comprennent pas comment avec si peu de temps le médecin peut formuler ses conclusions.

Les parents peuvent avoir le sentiment d’être ‘punis’. En effet, lorsqu’ils se sont beaucoup investis dans leur enfant, lors de la consultation, celui-ci peut être vu comme plus autonome qu’il ne l’est en réalité. Lorsque vous présentez votre enfant, vous voulez probablement que les autres en aient une image positive. Mais attention, pour ce type d’évaluations, il est très important que les médecins ou autres professionnels perçoivent une image réelle de votre enfant. Pour y arriver, il est bon que vous pensiez et expliquiez ce que votre enfant sait vraiment faire seul, lorsqu’il ne reçoit aucune aide. Vous devez également mettre en évidence les efforts que vous et les personnes de votre entourage devez faire pour que votre enfant se développe et quels types d’aide sont utilisés avec lui. Mais n’oubliez surtout pas de dire comment les choses se développent lorsque votre enfant ne reçoit pas d’aide.

Nous ne voulons pas vous décourager à procéder à cette demande. Nous voulons simplement mettre en évidence que le diagnostic d’autisme n’induit pas automatiquement une aide financière ou une allocation.

N’oubliez pas...

Prenez tous les rapports médicaux et psychologiques et la liste des examens ou soutiens que vous avez réalisés (logopédie, médication, psychothérapie, ...) Le dossier doit être le plus complet possible. Mentionnez également les problèmes associés tels que par exemple une perte de vue, d’audition, de l’asthme,… qui auront une influence sur le score final d’invalidité. Pour ces difficultés, demandez un rapport auprès de votre médecin spécialiste. Concernant l’autisme, il n’y a pas de pourcentage fixe d’invalidité, contrairement à un handicap moteur, par exemple. Il varie entre 20 et 65%. Ce sont les médecins qui définissent ce score.

Pour les adultes avec autisme, il n’y a pas de pourcentage d’invalidité établi : on va évaluer la diminution des capacités de la personne. On va donc regarder quelle chance a la personne d’avoir un travail en milieu ordinaire. On va aussi regarder la capacité d’autonomie de la personne. Sachez qu’une diminution d’autonomie d’au moins 9 points correspond à un handicap à 66% et 12 points à 80%.

Vous trouverez beaucoup d’informations utiles pour vous préparer à l’examen médical dans les boîtes à outils concernant l'évaluation médicale de la Direction Générale Personnes Handicapées ci-contre. Nous vous suggérons de lire ces informations très attentivement.

La décision d’octroi d’une allocation est valable pour une durée déterminée. Une nouvelle évaluation et une autre décision peut être donnée. Ce n’est pas rare. Votre enfant change et peut avoir évolué de façon telle que le pourcentage de points attribués sur l’échelle d’autonomie change aussi.

Concernant l’obtention des allocations familiales majorées, la décision de la DGPH est valable jusqu’à la 21ème année de votre enfant. Si vous souhaitez avoir une allocation de remplacement de revenus, vous devez en faire la demande dès son 20ème anniversaire.

Par thèmes
Mise à jour le 21/11/2019