Participate!
Menu

Enseignement en alternance (Fédération Wallonie-Bruxelles)

Qu’est-ce que c’est ?

L’enseignement secondaire en alternance associe une formation générale à la préparation d’une profession. Celui-ci est organisé par les Centres d’Enseignement et de Formation en Alternance. Les CEFA sont rattachés à un ou plusieurs établissements du secondaire proposant l’enseignement technique de qualification ou professionnel, aux écoles d’enseignement secondaire spécialisé ou de promotion sociale.

Un plan de formation est élaboré avec le CEFA. Celui-ci assure la formation théorique, à temps partiel, de l’élève et son accompagnement. Des cours et des stages en entreprise sont suivis par l’élève, également à temps partiel. L’organisation de la formation se traduit par 2 jours de cours par semaine et 3 jours en entreprise. Les formations permettent l’apprentissage de professions telles qu’auxiliaire de magasin, maçon, couvreur, carreleur, commis de cuisine, coiffeur, etc.

Un contrat d’apprentissage est conclu entre le jeune et le CEFA. Celui-ci précise entre autres le nombre d’heures de travail réalisées par semaine en entreprise. Il y a différents types de contrat selon l’âge et le niveau de formation de l’élève : la Convention Emploi-Formation, la Convention d’Insertion Socio-professionnelle et le Régime Apprentissage Construction.

L’élève est encadré par l’équipe éducative de l’école (professeurs, éducateurs, …) et par un tuteur de formation en entreprise. Le centre PMS ou tout autre intervenant extérieur (SAI, SAC, association de jeunesse, …) coopèrent dans le but de fournir au jeune une formation adaptée à ses compétences et à ses souhaits.

Durant toute la durée du contrat ou de la convention, le jeune percevra de son employeur une indemnité de formation variable en fonction de l’âge, de l’ancienneté dans la formation et du type de contrat choisi.

Au terme de la formation, différentes attestations ou certifications peuvent être délivrées. Celles-ci dépendent du projet, de l’investissement de l’élève dans sa formation et du choix effectué lors de son inscription :

  • suivre une formation en alternance lui permettant d’acquérir les mêmes compétences que dans l’enseignement de plein exercice (formation dite « article 49 ») ;
  • ou suivre une formation en alternance moins axée sur les cours généraux (formation dite en « urgence » ou en « article 45 »).

Il peut s’agir :

  • d’une attestation de fréquentation régulière ;
  • d’une attestation de réinsertion ;
  • d’une attestation de compétences professionnelles (ACP) ;
  • d’un certificat de qualification spécifique de l’enseignement en alternance (CQ spécifique) ;
  • du certificat d’enseignement secondaire du deuxième degré (CES2D) ;
  • du certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS) ;
  • du certificat de qualification de 6ème année (CQ6) ;
  • du certificat de qualification de 7ème année (CQ7) ;
  • du certificat d’enseignement de 6ème professionnelle (CE6P).

Qui décide de l’enseignement en alternance ?

L’orientation en enseignement en alternance peut être envisagée à la demande des parents, de l’équipe éducative, du centre PMS ou du jeune lui-même. L’avis du centre PMS est requis pour les élèves issus de l’enseignement spécialisé.

Qui peut en bénéficier ?

Les élèves soumis à l’obligation scolaire (de 15 à 18 ans) et les adultes (jusque 25 ans).

L’obligation scolaire à temps plein court jusque l’âge de 15 ans. Au-delà, l’obligation scolaire est à temps partiel, l’élève a alors la possibilité de suivre l’enseignement en alternance :

  • les élèves âgés de 15 ans doivent avoir suivi 2 années complètes de l’enseignement secondaire ;
  • dès l’âge de 16 ans, le jeune peut s’inscrire en enseignement en alternance quelque soit son parcours scolaire. Le C.E.B. n’est pas indispensable ;
  • à partir de 18 ans jusqu’à 20 ans, un contrat de travail à temps partiel avec une entreprise ou une convention d’insertion socioprofessionnelle doit être signé ;
  • à partir de 21 ans jusqu’à moins de 25 ans pour autant que le jeune soit inscrit dans un CEFA avant le 1er octobre de l’année de ses 21 ans et qu’il ait conclu un contrat de travail avec une entreprise.

Est-ce possible de réintégrer l’enseignement de plein exercice ?

L’élève peut réintégrer l’enseignement secondaire professionnel ou technique à condition qu’il ait fréquenté régulièrement un CEFA pendant une année scolaire complète et que le Conseil de classe l’ait jugé apte à réintégrer l’un de ces enseignements.

Quelles démarches réaliser ?

L’équipe éducative, le centre PMS et/ou un service d’aide à l’intégration ou un service d’accompagnement pour adultes peuvent aider le jeune à effectuer le bon choix d’orientation professionnelle et à trouver un CEFA proposant la formation souhaitée.

L’élève peut s'inscrire à un CEFA à tout moment de l'année. Aucun diplôme préalable n’est requis. Cependant, lorsqu’il s’agit de suivre le cycle de formation « article 49 », il est recommandé de s’inscrire au début de l’année scolaire.

Un premier entretien avec une coordinatrice du CEFA, l’équipe éducative, le jeune et ses parents (s’il n’a pas encore 18 ans) permettra d’élaborer et de préciser le projet de formation et d’insertion professionnelle.

Après son inscription, la 1ère démarche de l’élève sera de trouver une entreprise dans le domaine de sa formation qui l’accepte. Il pourra être aidé par le CEFA dans ses démarches.

Terug naar resultaten