Participate!
Menu

Les fonctions exécutives

Contrairement à l'hypothèse de la théorie de l'esprit, celle des fonctions exécutives n'est pas issue de la littérature concernant le développement ordinaire de l'enfant. Ainsi, quelques chercheurs ont constaté que certaines caractéristiques des individus avec autisme ressemblaient à celles des personnes souffrant d'une lésion cérébrale spécifique.

Les fonctions exécutives ou les fonctions de contrôle sont des mécanismes de pensée cruciaux pour la planification des actions et la résolution adéquate d'un problème. Elles comprennent notamment la capacité à planifier étape par étape, le contrôle des impulsions, l'inhibition des réponses erronées, l'adaptation de stratégies, la faculté de pouvoir chercher des solutions de manière organisée et le contrôle de soi. Des déficits dans ces capacités ont été décelés tant chez les adultes que chez les enfants ayant de l'autisme. Ces déficits des fonctions exécutives distinguent mieux les personnes avec autisme des personnes ordinaires du même âge que les déficits mis en évidence dans la théorie de l'esprit. Mais bien que cette piste d'un déficit primaire dans les fonctions exécutives paraisse prometteuse (notamment parce que, outre de nombreux aspects de l'autisme, elle est en mesure d'expliquer un comportement répétitif), elle a également ses limites. D'une part, c'est surtout la spécificité à l'autisme qui pose problème parce que les troubles des fonctions exécutives sont aussi signalés dans de nombreux groupes cliniques, et tout particulièrement dans les troubles déficitaires de l'attention avec hyperactivité (TDAH). D'autre part, il semble en outre exister de nombreux profils différents de problèmes de fonctions exécutives. Il y a probablement des personnes avec autisme qui ne présentent aucun problème manifeste à ce sujet, tout au moins en situations de test.