Participate!
Menu
Partagez via:
Accueil Comprendre l'autisme Vivre avec l'autisme L'autisme et l'entourage L'autisme et la fratrie Les facteurs influençant les relations fraternelles

Les facteurs influençant les relations fraternelles

La manière dont l'enfant va se développer en relation avec son frère ou sa sœur, présentant un développement différent, va dépendre d'une série de facteurs :

Les facteurs liés à la fratrie

Certaines caractéristiques propres à la fratrie vont influencer différemment le vécu. Par exemple, la place du frère ou de la sœur par rapport à l'enfant ayant l’handicap (s'il est l'aîné ou le cadet), le sexe, de même que la différence d'âge et la taille de la fratrie.

Les facteurs liés au handicap

Parmi ces facteurs, notons le degré de sévérité de l'autisme, le niveau intellectuel, ainsi que la présence ou non de maladies neurologiques.

Les facteurs liés au vécu parental et au contexte familial

L'image de l'enfant avec autisme n'est pas la même pour le frère ou la soeur que pour le parent. Si le parent souffre des difficultés actuelles et projette celles qui apparaîtront à l'avenir, suite au handicap, la fratrie va, elle, vivre au jour le jour avec cet enfant. Par contre, elle ressent l'atmosphère émotionnelle qui circule chez les parents et dans la famille élargie autour de cet enfant et y sera très sensible. Un des éléments importants est l'image de l'autisme véhiculée à l'extérieur, les mots prononcés pour parler du handicap, si mots il y a, ainsi que la liberté avec laquelle ils sont utilisés.

Il est important que la famille bénéficie d'un soutien : réseaux informels (voisins, mouvements de jeunesse...), soutien plus institutionnalisé (service d'accompagnement à domicile), association de parents, etc.